Archives de la Catégorie : Adopter

À adopter : VIOLETTE , femelle née en 2013

 

La jolie Violette n’a certainement  pas eu une vie facile avant son arrivée dans notre association. Nourrie pendant un bon bout de temps avec ses compagnons d’infortune à la Basilique de St-Quentin, Violette a été retirée de son territoire juste avant la démolition des bâtiments qui l’abritaient. Ces compagnons ( pas sociables) sont restés quant à eux sur place. Violette est douce, câline. Il lui faut impérativement un petit coin de verdure, la belle a besoin de prendre l’air.

 

 

 

 

 

NOM : VIOLETTE
SEXE : FEMELLE

DATE DE NAISSANCE : Mai 2013

CARACTÈRE : calme,

COULEUR : tigrée

POIL : Court

COMPATIBILITÉS : Chats: Oui ; Chiens: pas testé

LIEU DE VIE SOUHAITÉ : Maison ou appartement avec accès extérieur

EN FAMILLE D’ACCUEIL DEPUIS : juin 2017

VISIBLE À : Saint-Quentin

 

Tarifs des adoptions

IMG_20170201_150355_323

 

Important!

Nous avons pour objectif principal de limiter le nombre de naissances non désirées grâce à la stérilisation des chats sauvages ou errants (sans propriétaire). Lorsque c’est possible (animal sociable, places disponibles,… ), nous tentons également de placer les chats et chatons des rues en famille d’accueil pour les proposer à l’adoption.

Tous nos chats à l’adoption sont donc :

– identifiés par puce électronique, conformément à la loi

– traités anti-parasites (vers, puces, tiques, gale des oreilles)

– stérilisés

– ils peuvent également avoir reçu d’autres traitements éventuels (coryza, diarrhées…) qui vous seront précisés lors de l’adoption : nous ne plaçons que des chats en bonne santé. Toutefois, nous ne serions être tenus responsables de maladies déclarées après l’adoption et / ou indécelables avant l’adoption.

Pour un chat adulte : la stérilisation a été effectuée.

Pour un chaton : en fonction de l’âge, la stérilisation a été effectuée ou est pré-payée le jour de l’adoption.

 

 

Important!

Dans tous les cas :

*** Adoption contre un don de 100€ ***

 

 

Cependant il arrive que certains de nos chats à l’adoption soient proposés contre don libre par exemple s’ils sont pris en charge depuis longtemps, ou sans frais s’ils sont porteurs d’une maladie.

Nous pouvons également vous proposer

– la primovaccination TCCHL (Typhus-Coryza-Leucose-Hépatite) pour 35€ supplémentaires (au lieu de 64€ prix public).

– le test de dépistage FIV-FelV (Leucose-FIV) pour 34€ supplémentaires (au lieu de 43€ prix public).

Important!

Soyez assurés que nous ne faisons aucun profit sur ces prestations et que nous avons des dépenses vétérinaires très lourdes qui dépassent même parfois le montant de l’adoption pour certains chats.

L’argent récolté nous sert uniquement à rentrer dans nos frais et à poursuivre nos actions de stérilisations des chats errants !

Merci de votre compréhension

Pourquoi adopter chez nous ?

IDSC_0105l peut sembler inutile et cher de passer par une association de protection animale lorsqu’on désire adopter un chat. Les annonces de chatons à placer ne manquent pas, et bon nombre de gens ne voient pas l’intérêt de payer ce qu’ils peuvent obtenir ailleurs gratuitement.

Cela dit, passer par nous est intéressant  à bien des égards :

1/ Vous faites des économies

Tous les chats ou chatons que nous proposons à l’adoption sont identifiés par une puce électronique, comme le prévoit la loi.

Ils sont aussi traités contre les parasites (puces, tiques, vers, gale des oreilles) et ont éventuellement reçu des soins (coryza, etc….). Enfin, leur stérilisation a été effectuée ou est pré-payée par l’association, s’il s’agit de chatons.

Notre partenariat avec nos vétérinaires nous permet de proposer des tarifs attractifs : vous paieriez plus cher, en tant que particulier, si vous effectuiez ces soins par vous-même.

Il est possible, sur demande au moment de l’adoption, d’effectuer les vaccins et le test FIV-FelV (moyennant supplément… puisque nous aussi, nous mettons la main au porte-monnaie).

 

2/ Vous avez la garantie d’un suivi sérieux

Le jour de son adoption, votre chat vous est remis avec son carnet de santé et nous vous donnons des conseils qui faciliteront une intégration en douceur dans votre foyer. Dans la même optique, nous prenons en compte à la fois vos souhaits et la personnalité de nos chats… et tâchons d’harmoniser au mieux les « mariages ». Enfin, nous prenons régulièrement des nouvelles des chats adoptés afin de vérifier que tout se passe bien et restons en permanence à votre disposition pour vous conseiller

 

3/ Vous faites une bonne action

 Nos protégés sont tous des chats SDF qui ne pouvaient rester sur leur lieu de vie, ou des chats abandonnés habitués à vivre en famille. En adoptant l’un d’eux, vous le sauvez d’une existence misérable… voire d’une mort à plus ou moins court terme.

4/ Vous évitez de cautionner les reproductions sauvages et soutenez les associations

La plupart des propriétaires de chats négligent la stérilisation et laissent leurs animaux se reproduire de façon anarchique : il naît chaque année en France plus d’un million de chats et de chiens. Quoi d’étonnant, quand il est si facile de donner des chatons indésirables sur le Bon Coin ! Peu importe que les femelles s’épuisent, que les mâles enquiquinent tout le voisinage, que les petits naissent un peu partout (et survivent s’ils ont de la chance) et que la population de chats errants augmente de façon inquiétante : la plupart de ces maîtres irresponsables s’en fichent. Mais tant qu’il y aura des gens pour adopter ces chatons nés par négligence, le phénomène continuera. En adoptant chez nous, vous nous aidez à enrayer ce phénomène.

 

A NOTER QUE NOUS NE FAISONS AUCUNE « MARGE » SUR LES ADOPTIONS :

les tarifs demandés couvrent uniquement les frais vétérinaires.

 

  Pour en savoir plus : LIRE LES TRACTS REDIGES PAR ONE VOICE :

« Les chiots et les chatons marchandises, ça suffit ! »

« Ne l’achetez pas, adoptez-le ! »

« La stérilisation »

Textes de loi au sujet des chiens et chats

  • L’IDENTIFICATION d’un animal est obligatoire :

« Tous les chiens et chats, préalablement à leur cession, à titre gratuit ou onéreux, sont identifiés par un procédé agréé par le ministre chargé de l’agriculture. […]. L’identification est à la charge du cédant.

Dans les départements officiellement déclarés infectés de rage, l’identification est obligatoire pour tous les carnivores domestiques.

Les dispositions du premier alinéa peuvent être étendues et adaptées à des espèces animales non domestiques protégées au titre des articles L. 211-1 et L. 212-1. La liste de ces espèces et les modalités d’identification sont établies par arrêté conjoint des ministres chargés de l’agriculture et de l’environnement. « 

(Article L-214-5 du Code Rural)

Cet article a été remanié le 17 mai 2011 :

« les chiens et chats, préalablement à leur cession, à titre gratuit ou onéreux, sont identifiés par un procédé agréé par le ministre chargé de l’agriculture mis en œuvre par les personnes qu’il habilite à cet effet. Il en est de même, en dehors de toute cession, pour les chiens nés après le 6 janvier 1999 âgés de plus de quatre mois et pour les chats de plus de sept mois nés après le 1er janvier 2012. L’identification est à la charge du cédant. Dans les départements officiellement déclarés infectés de rage, l’identification est obligatoire pour tous les carnivores domestiques« .

Pour l’identification, la puce électronique remplace de plus en plus le tatouage.

LA PROTECTION DES ANIMAUX est elle aussi réglementée :

« Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. »

(Article L-214-1 du Code Rural)

« Il est interdit d’exercer des mauvais traitements envers les animaux domestiques ainsi qu’envers les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité. »

(Article L-214-3 du Code Rural)

 

L’adoption, un engagement à long terme

Un chat – et tout animal en général – est un être vivant : ce n’est ni un meuble, ni un objet de décoration, ni une peluche. Devenir propriétaire d’un chat ne doit JAMAIS s’envisager à la légère : c’est un engagement de longue durée, pendant lequel vous allez devoir lui prodiguer amour et soins constants. Soucieux du bien-être de nos chats, nous insistons pour que chaque futur adoptant aie bien conscience de ces différents points :

1- Un chat a une espérance de vie de 15 à 20 ans.

C’est-à-dire que la petite boule de poils pour laquelle vous craquez peut-être aujourd’hui vous accompagnera durant toutes ces années. Adopter un animal, c’est prendre des responsabilités : il ne s’agit pas de l’abandonner à la première difficulté relationnelle (il peut y en avoir avec un chat, comme avec des êtres humains) ou au moindre changement de situation personnelle. Inversement, il est des cas où c’est le maître qui part avant l’animal (décès ou simple accident, qui peut malheureusement arriver à n’importe qui). Là encore, c’est une cause d’abandons bien trop fréquente. C’est pourquoi il importe de bien prévoir qui, dans votre entourage, se chargera du chat en cas de séparation inévitable.

2- Un chat requiert de l’attention au quotidien.

Devenir le maître d’un chat est certes moins contraignant que pour un chien : pas de promenades sous la pluie à 7h du matin, pas de manifestations expansives à votre retour. Mais n’oubliez pas que vous devrez régulièrement nettoyer et changer sa litière (surtout en appartement), lui donner à manger à heures à peu près fixes (un chat tient à ses habitudes et a horreur des changements) et passer du temps avec lui pour les jeux et les calins indispensables à son bien-être. S’il est plus indépendant et plus réservé qu’un chien, si les signaux qu’il vous envoie sont plus discrets, un chat n’en a pas moins besoin de vous… sous peine de déprimer.

3- Un animal, c’est un budget.

On n’en prend pas forcément conscience (comme en témoigne le nombre croissant d’abandons pour raisons financières) mais avoir un animal peut coûter cher – même si Saint-Quentin Félins vous fait économiser sur pas mal de frais vétérinaires :

les croquettes de bonne qualité coûtent cher. (Nous les conseillons fortement, toutefois, car elles sont plus nourrissantes et apportent un bon équilibre alimentaire : votre chat en mange moins et est donc en meilleure santé.)

la litière est à renouveler tous les 8 à 15 jours, selon que votre chat a accès ou non à l’extérieur. Les prix varient selon les marques et les qualités, mais nous avons là aussi nos préférences.

les traitements anti-puces et vaccins sont à renouveler régulièrement si votre chat sort. Les vermifuges sont indispensables tous les 6 mois/1 an pour tous les chats adultes, tous les mois pour les chatons.

les autres frais vétérinaires ne sont pas à exclure en cas de maladie ou d’imprévu.

– vous aurez également besoin de quelques accessoires, notamment d’une cage de transport (indispensable pour voyager, même sur une courte distance), d’un bac et d’une pelle à litière… voire de quelques jouets. Pour le couchage du chat, en revanche, pas besoin d’investir : il choisira sa place lui-même et vous comprendrez vite que c’est vous qui habitez chez lui, et non l’inverse !

4- Vous aurez des absences, des vacances, des week-ends.

Pas question d’abandonner votre chat à l’approche des vacances, comme cela arrive trop souvent. S’il peut parfaitement rester seul 2-3 jours, votre chat devra être pris en charge pour une absence plus longue. Si vous ne pouvez l’emmener avec vous – ce qui est toujours délicat – pensez à des membres de votre entourage qui peuvent passer à votre domicile pour les gamelles, les jeux et les calins. Sinon, Saint-Quentin Félins peut vous proposer un service de cat-sitting (sous réserve de disponibilités).

5- Chaque chat a sa personnalité.

Les chats ont beau être d’une nature réservée, ils savent généralement très bien ce qu’ils veulent. Comme chez les humains, on trouve chez eux une multitude de caractères. Il y a ainsi, par exemple

– des chats indépendants qui vivent leur vie et ne font que passer à la maison (même si la stérilisation limite les vagabondages)

– des chats craintifs qui nécessiteront douceur et patience

– des chats joueurs et décontractés qui s’accommoderont bien des enfants, chaparderont vos stylos et passeront des heures à titiller les franges de votre écharpe

– des chats « collants » qui ne vous lâcheront pas d’une semelle, s’installeront à la première occasion sur vos genoux, sur votre journal, sur votre oreiller

– des chats curieux et téméraires qui iront explorer vos armoires, vos dessus de meubles, vos tiroirs, ou que vous récupèrerez sur le lit des voisins.

Il importe donc de bien savoir quel type de chat vous envisagez d’adopter. Et de comprendre que – comme chez les humains – les personnalités des individus félins ne sont pas figées, qu’elles peuvent évoluer avec le temps… et qu’il faut les respecter. Mais que – comme avec les humains – ce sont aussi ces évolutions, ces adaptations mutuelles qui feront la richesse et la beauté de votre relation avec votre chat.

Chaton ou chat adulte ?

 « Je voudrais adopter un chaton » : ainsi commencent la plupart des coups de fil que nous recevons pour des adoptions. Et on peut le comprendre : il est vrai qu’une petite boule de poils, c’est séduisant ! Mais la boule de poils n’est pas une peluche et réserve parfois bien des surprises : petite mise au point.

* « Un chaton, c’est mignon » > oui… mais c’est aussi tout fou : ça joue sans arrêt et sans limites, c’est casse-cou, ça grimpe partout, ça exige présence et patience. Et puis  ça grandit vite : en 6 mois, il a atteint sa taille adulte. Y avez-vous songé ?

* « On veut un chaton le plus jeune possible » > pas question, à moins que vous soyez des maîtres irresponsables ! La loi interdit de céder des chatons de moins de 8 semaines. Un chaton a besoin de sa maman jusqu’à l’âge de 2mois ½ – 3 mois : elle seule pourra lui apprendre à bien se comporter. Un chaton qui mange seul n’est pas pour autant autonome.

* « On veut un chaton pour l’éduquer » > abandonnez cette illusion : un chaton est éduqué PAR SA MAMAN, un point c’est tout. Ce ne sont pas les humains qui lui apprendront à être propre ou lui forgeront le caractère. En revanche, choisir un chat adulte, c’est pouvoir avoir un chat conforme à ses désirs. A Saint-Quentin Félins, nous connaissons bien les chats que nous faisons adopter puisqu’ils vivent en familles : nous pouvons donc vous conseiller.

Une adoption d’adulte est toujours réussie si on a pris la peine de réfléchir au genre de chat que l’on souhaite.

* « Il me faut un jeune chat car j’ai des enfants » > quel rapport ? Il vous faut simplement un chat dont le tempérament convient aux enfants. Et encore une fois, le seul moyen de le savoir c’est de prendre un adulte. Du reste, ce ne sont pas les enfants qui vont veiller sur le chat, lui donner à manger ou nettoyer sa litière.

* « Mais un chat adulte ne va jamais s’habituer à nous » > oh que si !  Tous nos chats sont des chats « de maison », sociables, qui se sont un jour retrouvés à la rue : ils sont donc en grande demande affective et vous rendront au centuple l’amour que vous leur donnerez. Il suffit de leur – et de nous – faire un peu confiance.

 

SOS URGENT : recherche familles d’accueil ou adoptants

C’est un véritable appel au secours que nous lançons aujourd’hui, afin de trouver en urgence quelques familles d’accueil ou des adoptants (sans frais d’adoption bien entendu, car c’est un cas d’urgence : nous prenons les frais vétérinaires de stérilisation/identification à notre charge).

En savoir plus »